Ma première visite @ HOT 97

Tu vas peut-être me trouver bête. Sûrement même. Mais tant pis ! J’ai vécu un rêve de gosse dopé aux films afro-américains new-yorkais en allant pour la première fois à la radio Hot 97 ! Bon, si tu connais pas (c’est un peu tendu quand même), c’est LA radio urbaine de la Big Apple. Elle a imposé son nom sur les ondes locales y’a plus de 20 ans et est aujourd’hui n°1, bref, tout un symbole. Alors au même titre que j’ai visité le MoMA, que je me suis déguisée pour Halloween ou que j’ai assisté à un match NBA, passer par la case Hot 97 faisait partie des essentiels du New York  de mes rêves (du moins ce qu’il en reste). Alors ça y est, c’est fait ! Et c’était un « Brown Sugar » moment, comme dans le film…

Hot 97 on connaît de nom, tout comme BET ou XXL, c’est devenu des médias hip hop de référence qui nous ont fait rêver, nous, petits Frenchy dans notre hexagone exigu. Parce que va comprendre, on s’imaginait toujours que si ça venait des States, ça déchirait. Et puis comme on parlait pas bien anglais, on était dans un flou mi-ignorant mi-fanatique. On regardait les photos, les clips, les logos, et ça suffisait à alimenter les songes. Mais je dois avouer qu’une fois arrivée à NYC, l’aura de ces mythes tombe un peu. La maturité (oui oui), l’exigence, l’expérience… On n’est moins bon public qu’on ne le croit et c’est surtout pas si top que ça. Quand tu viendras ici tu essaieras ; mais moi je ne peux officiellement pas regarder plus de 30 minutes BET sous peine de devenir débile, ne peux pas lire tous les articles du XXL parce que c’est souvent creux, quant à Hot 97 bah c’est super ghetto. Ça dépend de l’heure à laquelle tu écoutes et du DJ qui mixe, mais dans l’ensemble, je trouve ça inécoutable. Soulja Boy, Gucci Mane, Jay-Z, Nicki Minaj, Lil Wayne, Jay-Z, Dirty Money, Jay-Z, Jay-Z… Enfin, c’est cool quoi, mais pas plus de 30 minutes. Sauf si tu as 15 ans. Donc un peu de DJ Cipha le matin ou de DJ Funkmaster Flex l’aprem’ , de Bobby Konders le week-end, de potins de Miss Info et d’interviews d’Angie Martinez de temps en temps ; c’est la dose maximum tolérable pour garder un esprit sain dans un corps sain. Mais bon faut l’avouer, tout le monde y passe, tous les artistes hip hop, RnB, soul, dancehall de renom, ils y vont TOUS, ils sont TOUS potes avec les DJs et Angie Martinez, ils s’envoient TOUS des tweets ensoleillés et ils font TOUS partis de la grande famille du hip hop hype new-yorkais « Imma buy you a drink ». Bref, c’est un truc très politique, sourires et passe-droits. Comme un peu partout dans ce milieu tu me diras. Je te répondrais oui, en effet.

Alors me voilà au milieu de ce mythe de la FM, en train d’essayer de prendre discrètement des photos avec mon téléphone pour pas passer pour une fan, tentant en vain de calmer mon trépignement d’enfant surexcité à l’idée de visiter la radio dont j’entend parler depuis toujours.
L’entrée se fait via un building immense super classe mais les locaux de la radio font pas rêver. Comme dans toutes les FM, tu as la cabine du DJ et puis il y a une grande salle avec plein de micros pour les interviews, les animateurs, les squatteurs, les visiteurs, une salle dans laquelle je vais attendre un bon moment, tu l’auras compris. Et puis bon j’te le dis pour ta gouverne parce que moi j’étais un peu à l’ouest ce jour là. Quand le « On Air » est en rouge, bah faut ni y entrer, ni en sortir de cette salle. Oups, désolée hein. Bref la visite est cool, les gens sont relax, ils sont curieux, surpris qu’on connaisse la radio à Paris, encore plus surpris quand je leur dis que la culture hip hop en France est assez importante. C’est marrant comme parfois les Américains sont dans leur monde, juste dans leur monde, rien que dans leur monde. Il y a une vie en dehors de New York mec !

Et j’ai été vraiment surprise de voir à quel point les ondes sont réglementées. Les mecs ont tous l’air de tueurs du Bronx là-bas, ils disent tous des fuck à tout va mais il ne faut pas qu’il y ait un gros mot dans un titre qui passe à la radio. J’ai vécu le truc en direct, un moment le DJ passe un son pas « clean » sans le savoir. OMG ! Apocalypse, tout le monde sort de son bureau. « He curses ! What ? Really ? Oh Shiiiiiitttt. » Moi genre, naïvement je demande what happened ? Réponse : La version n’était pas clean, il a dit « shit » dans le morceau. Ah. Ok. C’est très hypocrite en fait tout ça. Pareil pour la TV. Si dans un clip, le rappeur fait un casse ou agresse quelqu’un, et bien il doit se faire arrêter par la police à la fin pour que le clip soit diffusé en télé. Ah. Ok. Alors cette semaine après avoir appris que Mardi gras se disait Pancake Day (What ?) bah j’apprends que les médias ne se nourrissent que de chanson et clip politiquement correct (What what ?). Euh pourquoi ? Finalement regarder le JT c’est plus palpitant quoi.

Anyway… Voilà, la petite visite de la radio prend fin, j’ai eu mon big up à l’antenne, checké quelques mains et fait pipi dans les toilettes que Mary J., Erykah Badu, Alicia Keys et Beyoncé ont utilisées. Et surtout, j’ai vu cette radio si mythique, aux murs grisâtres un tantinet délabrés. Et quand je pense à Hot 97, je pense surtout à la scène de fin du film "Brown Sugar". Celle ou ils se disent je t’aime à la radio et ou ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfant. Un film que j’adoooooore. (Parenthèse, les locaux ne sont pas comme dans le film ! Ou  je n’en ai pas visité la totalité, arnaque !) Et j’ai cherché partout la scène sur YouTube et je l’ai trouvé en qualité ultra médiocre. Pour les courageux curieux, aller y cliquez. Sinon pour les autres, retapez vous le clip d’Erykah Badu "Love Of My Life" qui est tiré de la B.O du film. Vous y verrez quelques extraits. Yummy !

7 réflexions sur “Ma première visite @ HOT 97

  1. Ouai et dis toi que t’as eu la chance de visite la "vrai" radio .. parce que moi je suis confine au side building reserver au rapper juger a haut risque ..

    ahhhhh ils t’ont pas dit ca hein? ;)

  2. @liv J’y suis allée dans le cadre de mon boulot. Je sais pas comment ca se passe sinon pour visiter spontanément…
    @Quarentaine T’es sur que c’est pour 50 qu’il te mette dans le building à haut risque. Maybe des sources leur ont dit que tu venais du 91. Ah!

  3. Nice l’article ! que de souvenirs, j’y allais au moins une fois par semaine… Un ami travaillait la bas (une grande partie du personnel a été licencié l’année denière, la crise est passé par là!!!).
    Y a plusieurs studios, donc tu as les petits et les plus grands. Moi perso j’ai trouvé que la radio ca allait lol… Le building en effet fait super bien à l’entré. Et depuis ils ont refait des bureaux pour les designers notamment (partagé avec les designers de l’autre radio Rock/rnb)

    Pour rentrer, on peut rentrer en tant que visiteur la journée dans le building avant 18h, pour l’entrée à la radio (au 5 eme étage ou je ne sais plus lequel ca fait un bail!) là il faut que quelqu’un te fasse entrer, car il faut le pass pour ouvrir la porte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s