La 25ème Heure

Sursauter au son du réveil
Enlever ses boules Quies
Envoyer un baiser au ciel
Avoir les yeux qui collent encore
Les cacher derrière des larges lunettes noires
Et mettre un hoodie trop large
Commander son café latte au Starbucks du coin
Déposer son linge au lavomatic de Ming
Être agressée par le bruit de la rue
Rentrer vite
Écouter de la musique pour calmer son pouls
Danser sur Drake devant le miroir
Rapper « hell yeah, hell yeah, hell yeah, fuckin’ right, fuckin’ right alright »
Se demander « Mais pourquoi New York ? »

Finir son café
Regarder les infos
Implorer qu’ils parlent de l’actualité internationale
Attendre
Espérer
Comprendre que ce sera pas aujourd’hui
Mettre une heure pour se rendre présentable
Et enfiler des talons
Prendre une grande inspiration
Ouvrir sa porte l’air triomphant
La franchir comme une star sur le set d’un film
Sourire
Regarder les taxis jaunes passer
Dire bonjour aux ouvriers qui réparent le trottoir
Descendre des escaliers
Glisser sa metrocard jusqu’à ce qu’elle dise ‘Go’
Passer ce tourniquet routinier
Marcher le long d’un couloir bordé de pubs brillantes
Avoir froid
Avoir chaud
Dévisager les inconnus croisés en chemin
Repérer les touristes
Les esquiver avec entrain
Et monter dans la rame express
Lire le journal AM New York qui salit les mains
Se demander où est l’actualité internationale
Voir un énième article sur DSK aka le French Pimp
Soupirer
Lever les yeux sur ce vieil homme épuisé
Le laisser s’asseoir
Se demander « Mais pourquoi New York ? »
Acheter quelques fruits au marchand ambulant du quartier
Dire « non, désolé » à un mendiant
S’arrêter un instant pour regarder le monde courir
Et cavaler aussi parce que la ville n’attend pas
Arriver au bureau en retard
Dévisager ses collègues présents depuis 8h du mat’
Checker ses mails
Répondre vite, juste par un mot, sans politesse aucune
Écrire des articles sur la musique
Lire Libé en ligne
Checker son Facebook
Compter le nombre d’amis mariés
Grincer des dents
Dire Oh My God trois fois sans faire exprès
Écrire des articles
Écouter Hot 97
Entendre toujours les mêmes morceaux pour ado
Zapper sur Kiss FM
Sourire sur leurs titres new jack des années 90
Fredonner par cœur les paroles de SWV « You’re The One »
Penser que le temps passe vite
Regarder son téléphone
Réaliser que le temps passe vite
Et appeler l’ascenseur qui vacille
Sortir déjeuner avec un collègue
Payer 27$ son repas équilibré
Ajouter 20% de tip, toujours
Regarder les dollars partir trop vite
Sourire à son camarade malgré tout
Se demander « Mais pourquoi New York ? »
Rédiger un énième article
Chercher quoi écouter sur Spotify
Essayer le dernier Nicki Minaj
Entendre un mélange de techno et de rap aliénant
Éteindre. Vite !
Mettre « 21 » d’Adele
Boire un thé vert Tazo Zen
Avoir le rythme cardiaque qui redescend enfin
Checker son Facebook
Checker son Twitter
Se dire que c’était mieux avant
Skyper avec son père
Penser à sa mère
Accepter… mais pas vraiment dans le fond
Réaliser que les artistes du moment sont nés en 1992
Se sentir vieille
Faire 30 choses à la fois
Être à la bourre malgré tout
Entendre des sirènes d’ambulances sur Broadway
Se demander quel drame a encore bien pu se passer
Rêvasser à un monde meilleur
Finir ses écrits
Éteindre son ordi
Partir avant le coucher du soleil
Assortir ses baskets à son anorak
Attacher ses cheveux bien serrés
Aller courir avec un troupeau humain
Se fondre dans la masse
Se frayer un chemin
Rentrer en sueur après 10 kilomètres
Vivre à 1000 à l’heure
Payer 2000 dollars de loyer
Et en gagner 3000 par mois
Être à l’étroit
Détester cette luxueuse pauvreté
Aspirer à un quotidien paisible
Récupérer son linge propre et dire merci à Ming
Commander du mexicain à emporter
Secouer la tête réalisant que non, il ne reste rien des 80$ de ce matin
Regarder le dernier épisode de Mad Men, raté la veille
Ne pas répondre au téléphone
Et se demander encore « Mais pourquoi New York ? »
Penser à Charles qui disait que la misère est plus douce au soleil
Envoyer un baiser au ciel
S’endormir au rythme des sirènes
Rêver à demain
Prier d’y arriver
Et puis après tout, se dire "Parce que New York."

10 réflexions sur “La 25ème Heure

  1. Se faire difficilement des amis, des vrais
    Ne pas avoir sa famille a cote de soi
    Penser a son pere malade qui est a des milliers de kilometres ( c`est mon tour…)
    Se reveiller a 5h du mat pour emmener les enfants a l`ecole a lautre bout de la ville…
    et y croire dur comme fer

  2. Pingback: La 25ème Heure | | NY French GeekNY French Geek

  3. Je vais te reconforter
    Je tafais dans un studio photo aujourdhui et mon mektoub a voulu quon me locked in(rassure toi je suis clostro). Comme bien sur javais THE rdv a 2pm avec Big Money, quil etait 1.17pm, que jetais Uptown et que BIEN SUR le rdv etait downtown, well I did what the hustler in me told me to do. Jai pris la trappe/escalier des pompiers la(facon Method Man dans "you’re all I need to get by"), jai descendu 2 etages en flirtant avec lidee dune jambe platree ou les deux qui sait! Puis il n’yavait plus d’escalier. Il yavait le vide. Le vide. Au moins 15metres(jexagere meme pas,cela dit je ne portais pas mes lunettes hein). Jai saute, pas le choix. Et je peux te dire que cetait pas un saut sleek et sexy a la Cat’s Eyes, ni CrazySexyCool a la TLC… Cetait un fuc*ing saut de merde, je me suis semi ramassee comme une merde(pas eu le temps de rouler comme une Yamakasi(e)) tete la premiere nez dans les petits graviers… Ca ma fait mal un peu, je me suis debarassee de la poussiere, des petits cailloux bien pointus qui ornaient desormais ma robe(ba oui lhistoire na aucun interet si jetais pas un peu habillee), et du peu de fierte quil me restait, et jai boite en talons jusqua la premiere bouche de metro qui sest presentee a moi. Je suis arrivee comme un coucou tombee du nid, mais je suis arrivee a 1.57pm.

    Une fois que tu realises le "Parce que New York" la suite cest "Only in New York"…
    (crois moi a Paris je me serais assise et jaurais attendu en feuilletant Public)

    Cetait moi et mes commentaires hors sujets.

    Mooches

    Ps: que penses tu des dernieres activites illegales de Tasha ? Et de la decision de Tasha et Docteur Melanie Barnet?

    ; )

  4. Pingback: Shit French Expats Say | | NY French GeekNY French Geek

  5. Très bel article et superbe illustration de cette vie à la fois trépidante et déprimante…
    No worries, you are doing fantastic!!! XD
    BTW Edward Norton est mon acteur préféré!!! j’ai sur-adoré la vidéo
    Living life in such fast paace makes me miss my lovely Paris T-T
    Take care!

    PS: la mention de l’actualité international m’a vraiment fais sourire…je ne perd pas espoir!

  6. J’ai beaucoup aimé ton article et je trouve ton blog extra! Ça me tente vraiment New York j’y vais svt en vacances mais y vivre doit etre tellement atypique de ce qu’on connait!
    Un jour ,qui sait!
    En attendant je suis l’ivoiro-nantaise a Montreal ;)

  7. Pingback: Shit French Expats Say - NY French Geek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s